Des frais de dotation de WUSA

0
Graphique par Alice Zhao

Traduction par: 

Amy Edwards

Amanda Weber

Grete Scheppat

Rowan Suffoletta 

Joelle Samaha

Le 25 février, le Conseil des étudiants de WUSA, l’association des étudiants de l’université de Waterloo, a annoncé leur décision selon laquelle deux grands fonds de dotation de l’université de Waterloo (UW) sont maintenant ouverts aux contributions volontaires des étudiants.

Les seuls deux fonds de dotation sur les campus orientés spécifiquement envers les initiatives et besoins des étudiants, le fonds de dotation pour la vie étudiante (SLEF) et le fonds de dotation pour l’entreprise, l’occasion et l’innovation (EOI) apparaitront désormais sur des relevés des frais de scolarité. 

 « Chaque année, les fonds de SLEF et EOI allouent à peu près 130 000 $ aux groupes pour des idées novatrices, des projets de démarrage, des conférences pour des étudiants sur le campus et des investissements dans les espaces étudiant, l’accessibilité et des autres ressources » a déclaré Seneca Velling, le vice-président des opérations et des finances auprès de WUSA.

Le Conseil des étudiants affirme que le SLEF est mis en place pour financer des projets des étudiants qui améliorent et maintiennent l’expérience des étudiants de premier cycle à l’UW. SLEF sera un frais facultatif chaque trimestre qui coûtera 25 $ à partir du trimestre d’automne 2020.

Dans les mots de Seneca Velling : « Depuis le printemps de 1992, les étudiants de premier cycle avaient toujours contribué aux fonds à travers une redevance obligatoire… Ces frais étaient annulés pendant quelque temps, mais ils sont maintenant rétablis par le Conseil des étudiants cette fois-ci comme une cotisation volontaire pour augmenter le solde principal du fonds de 3 000 000 $ à 4 000 000 $ ».

SLEF contribue à des projets dans des domaines tels que l’amélioration de la santé, du bien-être, de la sécurité sur tous les campus, l’amélioration de l’accessibilité sur les campus, la rénovation des espaces exploités ou gérés par les étudiants et beaucoup d’autres. 

Les frais équivalents au SLEF, le fonds EOI sera également offert sous la forme d’une contribution volontaire évaluée à 5 $ à partir du trimestre de printemps 2020.

  « Chaque année, le fonds [EOI] attribue 25 000 $ aux projets, aux subventions de démarrage, aux opportunités de développement professionnel et académique pour les étudiants. Comme le nombre de candidatures est monté en flèche ces dernières années, le solde disponible actuel n’est pas suffisant pour soutenir la demande », a déclaré Velling.

Cette demande inclut la nécessité d’aider avec le coût de projets d’étudiants, l’entreprenariat et les projets de démarrage des étudiants, les projets d’étudiants ponctuels, aidant en même temps à faciliter la présence aux conférences ainsi que les opportunités académiques ou professionnelles de développement.

Avec l’’augmentation des taux qui permet aux étudiants de ne pas payer les frais facultatifs qui diminuent le financement pour certaines initiatives de la vie étudiante sur le campus, Velling déclare que les nouveaux frais facultatifs pour les étudiants seront alléchants en raison des réductions d’impôts.

« Comme plus de 70 % de tous les étudiants de l’UW participent à des programmes coopératifs, la plupart des étudiants qui gagnent des revenus déclarent leurs impôts, ce qui signifie qu’ils peuvent utiliser les justificatifs fiscaux qu’ils reçoivent par des dons aux frais de dotation de l’UW, ce qui bénéficie les étudiants à long terme sans vraiment remarquer trop d’impact sur le bénéfice net », a dit Velling.

Cependant, le but de ces frais n’est pas de compenser pour les taux de retrait des étudiants – ils représentent plutôt un effort conjoint ou coordonné par WUSA afin d’améliorer la vie étudiante. Les frais constituent un fonds additionnel pour lequel les étudiants et les groupes d’étudiants sont encouragés par WUSA à faire une demande peu importe s’ils ont renoncé à payer les frais ou non. 

« Renoncer à payer ces frais ne limite pas, en aucun cas, la possibilité d’un étudiant ou d’un groupe de faire une demande aux fonds. Cela est un don pour soutenir les étudiants et non pas de frais pour le financement direct des services ou des programmes destinés aux étudiants », a déclaré Velling.

Bien que ces frais n’investissent pas directement dans des fonds associés à l’amélioration de la vie étudiante, ils aident indirectement à parrainer des projets étudiants en agissant comme une allocation non-indispensable pour les étudiants et les groupes d’étudiants.  

« La structure de ces contributions est un investissement dans l’avenir. La contribution volontaire des étudiants versée chaque trimestre contribue au solde principal du fonds … [qui] fournit une allocation non-indispensable qui peut être accordée comme une bourse aux étudiants ou aux groupes d’étudiants qui demandent des fonds », a dit Velling.

WUSA estime que les étudiants devraient continuer à fonder leur décision d’opter pour des frais optionnels basé sur la valeur et le rendement potentiels de l’investissement à long terme que ces frais ont pour les étudiants et croit en la capacité des étudiants à soutenir les investissements essentiels à l’UW.

Dans les mots de Seneca Velling : « En général, les étudiants ont fait preuve d’une culture de générosité qui soutient des domaines critiques à l’UW, y compris le soutien aux investissements dans les ressources académiques et l’expérience pratique. L’investissement dans la vie étudiante est une chose avec laquelle beaucoup d’étudiants sont en résonance ».